Descendants de Pierre de Witte 2017-04-24T09:39:42+00:00

Descendants de Pierre de Witte

Descendants de Pierre de Witte (Stalhille-Bruges 1701- Ramscapelle 1760) marié avec Antoinette Boels ( ?-10 septembre 1761).

1) Anne Barbe Jacqueline de Witte (5 décembre 1749-5 décembre 1774) mariée avec Pierre Delieu.

2) Isabeau Claire de Witte (23 novembre 1751- ?) mariée avec Sébastien Vanderhaeghen.

3) Jacques de Witte (Ramscapelle né le 26 juin 1747- 1800) marié avec Victoire de Kerchove.

Requête de Jacques de Witte pour être indemnisé de ses frais (1795-1796-1797).
Pièce notariale signée par Jacques de Witte et son épouse.
Extrait des minutes du bureau de paix de Houttave. Assignation contre la veuve de Jacques de Witte

4) Jean-Jacques de Witte (1759- ?) marié à Sophie Verhaeghe.

5) Brunon de Witte (9 décembre 1753-30 décembre 1828) marié le 16 janvier 1797 avec Françoise Bonaventure Breydel (13 juillet 1764-29 avril 1852).

1. Brunon de Witte, avec l’aide de son oncle Jean Boels, négociant à Bruges (porté sur la liste des émigrés) installa à Bruges une brasserie qu’il céda plus tard à son neveu Jacques de Witte (fils de Jean-Jacques de Witte et de Sophie Verhaegen décédée à Matanzas (Cuba) en 1818).

Il fit aussi l’élevage de bétail et gagna ainsi une fortune considérable évaluée à plus de 2 millions. Ses terres se trouvaient au bord de la côte (Westende).

Brunon de Witte est nommé tuteur des enfants de Jean-Jacques de Witte et de Sophie Verhaegen.

En 1800, Madame Van Vyve, veuve de Clément Breydel et Grand-mère de Françoise-Bonaventure Breydel) avantage sa petite-fille d’un tiers et nomme Brunon de Witte son exécuteur testamentaire.

Brunon et Françoise habitent successivement rue des Dames Anglaises 106 à Bruges, puis au 20 quai Ste Anne.

Trois pièces authentiques ayant trait à Jean Boëls (Oncle de Brunon) :

  • Reçu de payement de l’emprunt forcé de l’an IV.
  • Extrait du Registre de Baptême de Ramscapelle (baptême de Brunon).
  • Extrait du registre de Baptême de la paroisse de St Jacques à Bruges (baptême de Françoise Bonaventure).

Contrat de mariage de Brunon de Witte et Françoise Bonaventure.
Extrait des minutes du bureau de paix de Bruges (procès de Witte-Gerbo).
Pièces se rapportant au procès de Witte-Gerbo.
Certificat d’inscription pour les contributions militaires.
Reçu d’une somme payée par Brunon de Witte à son beau-frère Vanderhaegen (succession de Francisca Boels).
Reçu d’une somme payée par Brunon de Witte à Joachim Loowelaere, Livinius Dulieu, François Dulieu et J. Arens (succession de Joe Lambreght).
Reçu d’une somme payée par Brunon de Witte à son beau-frère Vanderhaegen.
Convocation invitant Brunon de Witte à lever ses coupons de contributions.
Trois reçus de sommes payées par Brunon de Witte.
Bail d’un bien loué par Joannes Boels le 1er octobre 1819.
Attestation du Bourgmestre de Houttave (contributions pour l’an XIII).
Reçus (3) pour des sommes payées par Brunon de Witte.
Lettre d’un avocat, procès Brunon de Witte contre son beau-frère Breydel.
Pièce relative à un arrangement de famille entre Charle de Witte (époux Gilliodts) et sa mère.
2 pièces relatives au leg fait par la veuve de Brunon de Witte au bureau de bienfaisance.
Testament de Marie Van Vyve, veuve de Clément Breydel.
Projet de testament de Marie Van Vyve.
Acte de partage des biens de Brunon de Witte.
Pièce relative à une hypothèque (moulin du minnenwater).
Pièce relative à une hypothèque.
Copie d’un prêt consenti par Louis Breydel et pour lequel le tableau de famille des Breydel appartenant à la corporation des bouchers avait été donné en gage.
6 pièces (couplets chantés à l’occasion des différents mariages dans la famille Breydel).
Photo d’un document se rapportant à un tournoi auquel participait Jacques Breydel.

Brunon de Witte acheta une ferme de Middelkerke et les terres à Slype :

  • Une pièce notariale datée de 1649.
  • Une pièce notariale datée de 1719.
  • Une pièce notariale datée de 1721.
  • Une pièce notariale datée de 1800 (il y est fait mention d’une Thérèse de Witte épouse de Pierre-Antoine Cordier (de Witte de Bruges).
  • Reçus (3) de sommes payées par Brunon.
  • Une pièce notariale datée de 1829.

Remarque : il reste des traces de cette ferme
1° dans l’acte de partage de Brunon de Witte.
2° dans l’acte de partage de la veuve de Brunon de Witte.
3° Dans l’acte de partage de Félix de Witte.
4° Dans les testaments de d’Alphonse de Witte, d’Edouard de Witte de Nokere, d’Alfred de Witte de Nokere.

2. Françoise Bonaventure Breydel était la fille de Messire Clément François Breydel et d’Elisabeth (ou Isabelle) Canneel.

En 1797, Brunon de Witte épouse Françoise Bonaventure Breydel. Françoise Bonaventure Breydel était une descendante au 13e degré (1) du très vaillant Jann Breydel, doyen des Bouchers de Bruges et illustre chef de la bataille des éperons d’or (Courtrai, 11 juillet 1302).
(1) Certes, il y a énormément de descendants de Jann Breydel.

Jann Breydel, doyen des bouchers de Bruges et illustre chef de la bataille des éperons d’or (Courtrai 11 juillet 1302).
La statue de Jann Breydel trône à côté de Peter de Konink sur la grand-place de Bruges.
La bataille des éperons d’or est devenue la fête nationale de la Flandre. Elle commémore la victoire du peuple flamand sur la noblesse française dirigée par Philippe le Bel. Jann fut créé Chevalier par Guy de Dampierre le 11 juillet 1304 avant la fameuse bataille de Groeninghe, journée des éperons d’or.